dimanche 19 juillet 2009

Etape 3 : Soledade - Patos - 120 km


*BR-230 = Transamazonica, un long ruban d'asphalte etonnament bon... pour le moment !
J'ai quitte Soledade apres 12 h d'un sommeil sans reve... Au matin , j'etais comme neuf, fini les cuisses douloureuses, le cul casse et le moral en berne... J'ai repris le long ruban d'asphalte rassasie d'un excellent "pudim de leite" et d'un "bolo de milho" parfaitement roboratif. J'ai la patate, le ventre plein et j'envisage sereinement l'etape du jour - 60 km ce matin et autant l'apres-midi - je le sens, ça va le faire... Mais, misere, a midi j'ai fait 50 bornes de yoyo dans les jolies serras qui s'enchainent - j'en ai passe deux et je sais pas a quel sauce je vais etre mange cet apres-midi. Je m'arrete dans un petit resto sympa au bord de la route et je me gave de sucres, riz et autres haricots noirs... Les clients qui sont la m'interrogent les uns derriere les autres...
"bon, t'es français mais d'ou ?"
"Bah de France, mec..."
"t'es venu en velo de la-bas ?"
"Je peux pas, amigo, y'a l'ocean..."
"Oui, mais la tu vas ou ?"
"Porto Velho - Rondonia"
"ouais mais qui t'emmene ?"
"Mon velo, j'y vais en velo, en pedalant..."
"Mais, c'est loin, c'est pas possible ???"
Si, si, c'est possible et je vais mettre 2 a 3 mois pour y arriver ;-)
Apres plus d'une heure de question-reponses, je reprends la route - j'chuis pas d'ici, la nuit tombe vite... et il me reste au bas mot 70 bornes d'une route que je connais pas...
Par chance, apres etre monte toute la matinee, la route est plutot descendante... a 20 bornes du but, je doute pourtant d'y arriver et je bifurque vers un village minuscule ou l'on me dit qu'il n'y a rien ici pour manger ou dormir... On m'offre un lait de coco gele (j'ai une si sale tronche que ça ?) et je reprends mon chemin avec un delai d'une heure pour faire 22 km... avant que la nuit ne tombe et que les loups ne me mangent. J'arrive a Patos a la tombee de la nuit et je trouve facilement une pousada dans la rue principale de cette ville moche, peuplee de tres jolies filles (ça rattrape le coup !!!). La patron m'accueille comme son fils et ne croit pas une minute que je puisse etre français, en velo... marrant. Une bonne douche, un biere et une pizza plus tard - je vous ecris depuis un cyber-cafe equipe d'un internet rapide... Je vais bien - pas trop casse - pensant deja au lendemain...
* J'adore la telecommande du SX1 Canon, qui me permet de faire des images jusqu'a 10 m sans fil a la patte...

1 commentaire:

  1. ah oui, je me disais aussi...comment faire cette auto-portrait ???

    RépondreSupprimer